La méthode Corps-Miroir ©
17 mars 2019

Le chakra du plexus solaire est associé à la partie de notre conscience concernant la liberté, le pouvoir, le contrôle, à la couleur jaune et à l’élément feu.

Au niveau individuel, les brûlures reflètent de la colère dans la conscience de la personne. De notre point de vue, chaque partie du corps peut être associée à des aspects de conscience et à un chakra. Donc, quand une brûlure se manifeste sur une partie du corps, nous pouvons avoir des indications sur les causes de la colère.

Ces derniers mois, l’élément feu a été présent en plusieurs endroits en France. Il s’est notamment manifesté sur un des édifices religieux majeurs : Notre-Dame. Celle-ci fut bâti sur un temple romain construit par des bateliers et dédié au dieu Jupiter assimilé à Zeus chez les Grecs ou encore Shiva chez les hindous.

Nous pouvons faire le parallèle avec la société et voir une partie qui brûle comme une partie d’un organisme dans lequel de la colère était présente au moment de la manifestation physique. Cela pourrait être un reflet de la colère des individus qui composent cette société. De ce point de vue, ce feu rend visible une colère dans la conscience collective du pays sur plusieurs aspects.

D’un point de vue social, la France connaît des tensions depuis plusieurs mois. De la colère était stockée dans les consciences qui se sont rassemblées dans plusieurs villes dont Paris était l’épicentre. Dans la conscience, quand le niveau de contrôle est perçu comme croissant, alors la liberté ainsi que le pouvoir personnel peuvent être perçus comme diminuants. Une personne qui perçoit moins de liberté peut générer de la colère. Et ce feu qui était présent dans les rues et les bâtiments, nous pouvons le voir comme de la colère qui était présente dans les consciences impliquées dans ces expériences.

Un autre aspect, avec le feu de Notre-Dame, pourrait être que cet événement attire l’attention sur les autorités des pratiques religieuses. Celles-ci ont aussi été secouées par des affaires qui peuvent générer une colère sourde et profonde en relation avec le comportement de certains de ses représentants.
Nous pouvons aussi observer que l’élévation de Notre-Dame était aussi en honneur du personnage de Jésus, prônant l’amour inconditionnel, et donc le niveau de conscience associé au chakra du cœur. De ce point de vue, le feu nous indique la présence de colère dans le cœur d’une partie de la conscience collective française.

Dernièrement, et en ce moment, le feu est présent dans beaucoup d’endroits autour de la planète (volcans actifs, événements majeurs industriels, naturels ou de société, etc). Nous pouvons aussi percevoir que notre attention collective est aussi globalement attirée vers les aspects du chakra du plexus solaire dont la liberté fait partie.

Il y a quelques jours, alors quand je me trouvais présent, avec un ami et son fils, devant le feu qui éclairait Notre-Dame , l’événement était paradoxalement intéressant à observer. Des gens criaient, pleuraient, riaient, restaient bouches bées… Pourtant je suis resté centré, maintenant la perception que tout est parfait, dans l’ordre des choses, en adéquation avec les informations que la conscience nous montre pour l’évolution individuelle et collective.

Nous sommes collectivement encouragés à terminer la clarification des aspects de conscience du chakra jaune : contrôle, pouvoir et liberté. Nous pouvons aussi le faire en douceur.

© Tous droits réservés – 2019

X