DÉCEMBRE 2020 – Marcher vers des perceptions d’abondance
2 décembre 2020
La période que nous traversons est intense. Comment pouvons-nous percevoir cette situation comme un processus d’évolution de la conscience humaine ?
Et si c’est bien une évolution, que pouvons-nous faire individuellement et collectivement pour encourager cette évolution ?
Y a t-il des cycles que nous pouvons observer dans notre évolution ?
Les chakras, roues ou vortex d’énergie ont-ils quelque chose à révéler dans ce contexte ?

Chaque chakra est associé à des aspects de notre conscience, un groupe de nerfs et une glande endocrine et donc à des organes et des fonctions particuliers, une couleur, un sens, une vibration (note de musique), et un élément.
Dans le modèle que nous utilisons au sein de la Fondation Brofman, nous associons les 7 chakras principaux aux 7 éléments : Terre, Eau, Feu, Air, Ether, Son Intérieur, Lumière Intérieure.
Selon leurs qualités élémentaires, Aristote associe certains de ces éléments tels que la Terre, l’Eau, le Feu, et l’Air aux 12 constellations et signes zodiacaux :
- les signes de Terre : Taureau, Vierge, Capricorne.
- les signes d'Eau : Cancer, Scorpion, Poissons.
- les signes de Feu : Bélier, Lion, Sagittaire.
- les signes d'Air : Gémeaux, Balance, Verseau.

Nous reviendrons plus en détails sur ces associations.

La conscience humaine évolue t-elle cycliquement ?

Platon avait déjà notifié le cycle de la précession des équinoxes. C’est un très lent changement de direction de l’axe de rotation de la Terre. 
Dès lors, il avait déjà quantifié un cycle global de précession des équinoxes de 25 920 ans. Ce cycle divisé en 12 nous donne des ères de 2 160 ans.

Un des effets de ce cycle est que l’emplacement du soleil dans le ciel lors de l’équinoxe de printemps change de place et glisse lentement devant les 12 constellations du zodiaque.
En accord avec l’observation astronomique des positions actuelles des constellations, nous sortons de l’ère des Poissons et rentrons progressivement dans l’ère du Verseau.

Par quelles observations pouvons-nous faire ces associations entre les ères, les éléments, les aspects de conscience et les chakras ?

Pour développer notre point de vue, nous nous baserons sur les 40 années d'observation de Martin Brofman et nous utiliserons la carte de la conscience humaine qui en a découlé. Dans ces travaux, sont reliés certains aspects de conscience à chaque chakra, et chacun d’entre eux est associé à un élément.

Dans cette carte, un Chakra fonctionne comme une pompe ou une valve et fait office d'interface de communication entre certains aspects de la conscience et des parties spécifiques du corps physique.

Les éléments, quant à eux, peuvent être organisés selon leur densité, du plus dense au plus léger. Dans un autre langage : du plus « Yin » au plus « Yang » . Le Yin étant associé au féminin, au bas, à l’ombre, au plus dense… Le « Yang » quant à lui est associé au masculin, au haut, à la lumière, au plus léger... L’élément relatif le plus Yin, le plus dense, est la Terre. C’est donc au premier chakra, au niveau du périnée que nous associons cet élément. Dans un ordre de densité décroissant, viennent ensuite l’Eau, le Feu, l’Air, l’Éther, le Son Intérieur respectivement associés aux 2, 3, 4, 5, et 6ème chakras.
Le 7ème élément, le plus Yang, le plus léger est la Lumière Intérieure. Il est associé au 7ème chakra, situé au sommet de la tête, le plus proche du ciel.
Suivant cet ordre, ce que nous pouvons retenir pour la suite de cet article, c’est que le 3ème chakra est associé à l’élément Feu et que le 4ème chakra est associé à l’Air.
Source Fondation Brofman

Carte de la Conscience Humaine - Source Fondation Brofman

Continuons en observant les comportements humains et les aspects de conscience principalement concernés que nous pouvons relever pendant les ères des Poissons et du Verseau.

L’ère des Poissons

Conscience :
Pendant les 2 160 ans qui ont précédé la période actuelle, au niveau collectif, ce qui prédominait sur la planète et ce qui a retenu notre attention, étaient des jeux de pouvoir, de contrôle entre les civilisations, des divisions de territoires, la volonté de développer de la puissance, par exemple avec la poudre. Depuis des siècles, l’utilisation de la poudre et de sa puissance ont eu un rôle mondial et géostratégique déterminant pendant les grandes guerres navales et sur le sol. Le nucléaire représente une autre étape du développement de la puissance, il est largement impliqué dans les jeux de pouvoir. Dans ces contextes, où le pouvoir et le contrôle sont en mouvement, la question de la place de la liberté peut apparaître. Rappelons que les aspects de conscience associés au chakra jaune sont la liberté, le pouvoir, le contrôle…

Éléments :
Nous pouvons observer que les éléments Eau (activités sur les mers et océans, utilisation de la vapeur, barrages...) et Feu (poudre, charbon, nucléaire...) correspondent respectivement à l’ère des Poissons et aux aspects de conscience du chakra jaune. Ces deux éléments étaient au cœur des changements pendant ces derniers 2 160 ans. Il est aussi intéressant de noter que les symptômes qui ont attirés beaucoup d’attention pendant l’ère des Poissons affectaient par exemple la peau avec la lèpre. Les gens pouvaient être défigurés puis se cacher le visage par honte ou culpabilité. La peste fut aussi un symptôme majeur collectif. Dans sa forme bubonique, elle crée des douleurs musculaires et de la fièvre reflétant un sentiment d’impuissance et de la colère.

Parties du corps :
La peau, le système musculaire, et le visage sont associés au chakra jaune. Le thème de la colère peut aussi être en lien avec ce chakra. L’ère des Poissons (Eau), de ce point de vue, serait donc reliée au chakra jaune (Feu). L’attention globale des humains et les forces de motivations avaient tendance à être logées dans cette zone de la conscience en se créant des expériences pour pouvoir clarifier, harmoniser et équilibrer les aspects de conscience associées : liberté – contrôle – pouvoir – personnalité.
Source Fondation Brofman

Source Fondation Brofman

L’ère du Verseau

Hormis la situation mondiale actuelle vers laquelle nous reviendrons dans quelques lignes, quelles observations pouvons-nous faire depuis l’entrée vers cette ère ?

Élément :
De la conquête des eaux, nous sommes passés à la conquête des airs. Depuis le premier vol de Clément Ader en 1890 jusqu’à aujourd’hui, la relation avec l’espace aérien a fait des bons considérables dans son évolution. Ceci est visible dans l’aviation civile ou militaire, et plus récemment avec les drones et leurs diverses utilisations. L’humanité a également largement développé les technologies basées sur l’utilisation de l’air comprimé dans un large panel de métiers et d’outils. Nous pourrions aussi relever les divertissements, les sports ou la popularité croissante des techniques de mieux-être axés sur l’élément Air. L’air a le vent en poupe…

Parties du corps :
Et quels sont les symptômes que nous pouvons observer globalement depuis cette progressive entrée dans l’ère du Verseau ? Le sida, VIH, grippe aviaire, H1N1 et... la Covid-19. Ces symptômes affectent le système immunitaire. Celui-ci est contrôlé par le chakra du cœur et les parties de la conscience qui y sont associées sont les perceptions de l’amour et ce qui se passe en nous dans les relations avec les personnes proches du cœur.

Conscience :
En ce moment, l’attitude globale des humains a tendance à pointer les endroits sur la planète où les choses se déroulent d’une manière maligne. Parfois, ce qui localement pourrait sembler organique ne l’est peut-être pas pour la globalité. Et ces processus malins sont rendus de plus en plus visibles, encouragés par la rapidité de l’information. Ainsi, nous pouvons nous en occuper globalement. Nous commençons à nous comporter comme un système immunitaire. À l’image de notre corps physique, quand une partie de celui-ci est menacée, l’ensemble de l’organisme se mobilise pour faire quelque chose.

L’ère du Verseau serait donc associé au chakra du cœur. L’attention de la conscience collective serait donc de plus en plus attirée à observer ce qui se passe dans la zone des relations avec les personnes proches du cœur, des perceptions de l’amour, de la compassion, de l’acceptation, à se “relationner” sainement avec les autres. Ainsi, pendant l’ère du Verseau, nous allons créer des expériences pour harmoniser cette zone de la conscience et ajuster nos forces de motivations vers les aspects de conscience du chakra du cœur. L’idéal serait de nous créer des expériences douces pour cette évolution.

Avec l’actualité et la situation mondiale que nous traversons depuis plus d’un an, dans laquelle même les avions ont moins volés, nous pouvons observer que l’élément Air, les aspects de la conscience associés au chakra du cœur et les parties ou fonctions du corps qui y sont reliées, ont été au centre de l’attention collective.

Souvenons-nous que nous associons le chakra du cœur au système immunitaire qui est, en ce moment, un sujet central. Nous relions également les poumons au chakra du cœur.

Un des symptômes prédominant du virus actuel est la toux. Et quand nous toussons, la relation avec l’air change. Cette relation avec l’air change aussi avec les masques.

Le sens associé au chakra du cœur est le toucher, qui lui aussi est au centre de l’attention. Serrer les personnes dans les bras, faire des accolades ou des « hugs » (mot Anglais) est devenu plus rare...

Socialement, les mesures mises en place ont fait en sorte que les personnes proches du cœur, d’un même foyer, devaient passer plus de temps ensemble. Une occasion parfois pour ajuster certains points dans les relations avec les personnes proches du cœur. Au sein d’une même famille, des points de vue différents sur la situation et les solutions mises en place peuvent émerger. Parfois, cela peut créer des tensions qui finalement s’harmonisent quand ces personnes, qui s’aiment, acceptent les points de vue différents des leurs, sans pour autant être d’accord ou cautionner ces autres points de vue…

Décidément, cette situation mondiale nous encourage à regarder et à harmoniser notre chakra du cœur et les aspects de conscience qui y sont associés : les perceptions de l’amour, les relations avec les personnes proches du cœur.
Source Fondation Brofman

Source Fondation Brofman

Résumé des associations selon les observations

Souvenons-nous que le signe des Poissons est associé à l’élément Eau.
Nous associons l’ère des Poissons à l’élément Feu, au 3ème chakra, et aux aspects de conscience tels que la liberté, le pouvoir, le contrôle, la personnalité.
Le signe du Verseau est associé à l’élément Air.
L’ère du Verseau est associée à l’élément Air, au 4ème chakra. Les perceptions de l’amour, les relations avec les personnes proches du cœur sont les aspects de conscience associés à ce chakra.
ere-de-l-air-cycle-evolution-conscience-resume-jerome-gadeyne-2021-1
En résumé, si nous observons les deux éléments présents dans chaque ère, nous voyons :
- Ère des Poissons : Eau et Feu.
- Ère du Verseau : Air et Air.

Suivant les associations que nous avons proposées, la dernière fois que cette configuration Air/Air s’est présentée entre un signe du zodiaque et le chakra du cœur, c’était il y a presque 60 000 ans... Soit 2 cycles de précession des équinoxes complets qui correspondent à deux fois 25 920 ans + 3 ères de 2 160 ans.

Pourquoi cette période est aussi spéciale ?

Le moment que nous traversons, en plus de sa rareté cyclique (une fois tous les 58 320 ans), qui est lié au passage de l’ère des Poissons à l’ère du Verseau, représente un point choc dans l’évolution de la conscience humaine.

Bien-sûr, nous pouvons observer ce point choc avec ce qui se passe actuellement et la façon dont les humains répondent à la situation. Et nous pouvons aussi observer ce moment particulier du point de vue des cycles de l’évolution de la conscience humaine.

En effet, chaque chakra est aussi associé à une fréquence. Ces fréquences suivent un ordre mathématiquement et logiquement ordonnés de 7 vibrations représentées par les notes de musique.
Le chakra rouge, situé au niveau du périnée, le plus yin, le plus proche de la Terre, est associé à la note Do.
Le chakra violet, situé au sommet de la tête, le plus yang, le plus proche du ciel, est associé à la note Si.
Entre la plupart des notes il y a un ton, par exemple entre le Do (chakra rouge) et le Ré (chakra orange) ou encore entre le La (chakra indigo) et le Si (chakra violet).

Au cours de la progression de la suite des notes de musique, une différence apparaît entre le Mi (chakra jaune, ère des Poissons) et le Fa (chakra vert, ère du Verseau). En effet, seul un demi-ton existe entre ces deux notes. Cette différence de progression entre le chakra jaune et le chakra vert, nous la considérons comme un point choc, un passage délicat en terme d’évolution individuelle et collective.

Nous pouvons percevoir la période de changement actuelle comme un des effets de ce passage depuis l’ère des Poissons vers l’ère du Verseau. Souvenons-nous, les thèmes explorés pendant l’ère des Poissons correspondaient aux aspects de conscience du chakra du plexus solaire : liberté, contrôle, pouvoir. Tandis que l’ère du Verseau est axée sur les aspects de conscience du chakra du cœur : les perceptions de l’amour, les relations, les personnes proches du cœur.

L’individu à un effet sur le collectif

Chaque conscience individuelle est encouragée à faire ce passage, en résolvant le paradoxe entre les relations et la liberté, et de faire en sorte d’avoir des relations saines entre humains. Ceci devrait être accompagné d’un changement des forces de motivation derrière nos actions, plus orientées vers les thèmes du chakra du cœur.

Les difficultés globales actuelles peuvent être perçues comme des résistances à faire ce passage, des résistances à diminuer la dose de contrôle que les humains décident d’utiliser pour créer plus de place à la liberté. Ainsi, nous apprenons que le contrôle et la liberté devraient être équilibrés et utilisés à juste dose.

Ces tensions dans la conscience collective sont le reflet de chaque configuration des consciences individuelles qui la composent.

Un processus d’évolution. Comment voulons-nous le traverser ? À la dure ou en douceur ?

Nos perceptions créent notre réalité, nous pouvons percevoir la situation actuelle comme un processus d’évolution. Et nous pouvons adoucir ce processus d’évolution en changeant individuellement. Changer pour un mieux représente une évolution.

Notre pouvoir d’adoucir ce passage est finalement en chacun de nous. Si les consciences individuelles s’encouragent à nourrir en elles-mêmes, avec discernement, des perceptions équilibrées de confiance, de joie, de liberté, d’amour, d’abondance et d´unité… Alors cela pourra se refléter dans la conscience collective.

Vous avez votre pouvoir/liberté et vous pouvez les utiliser pour bouger vos forces de motivation vers le chakra du cœur et manifester des actions qui en seront le reflet.

En conclusion et pour répondre à la question posée au début de cet article : La conscience humaine évolue t-elle cycliquement ?

D’après ces observations, le point de vue serait que oui, effectivement, la conscience humaine évolue de façon cyclique. De plus, il semblerait que ces cycles soient accompagnés de thèmes d’évolution.

Le passage de l’ère des Poissons à l’ère du Verseau implique un changement de paradigme pour aller de mieux en mieux et évoluer collectivement. Et si tout commence dans la Conscience, ce changement sera de plus en plus visible dans le monde physique, proportionnellement à ce qui se passe dans les consciences individuelles qui composent la conscience de groupe.

Si vous voulez être en alignement avec la tendance de l’ère du Verseau, vous pouvez prendre des moments pour observer et accepter ce qui se passe en vous et autour de vous, même si vous n’êtes pas d’accord ou ne cautionnez pas ce que vous observez. Ainsi, vous encouragez ce changement de paradigme.
© Tous droits réservés - Jérôme Gadeyne – juin 2021
X