SEPTEMBRE 2019 – Martin Brofman
3 septembre 2019

Donner de la reconnaissance à l’acceptation

Accepter ce qui se passe pour le règne animal, végétal, minéral et aussi accepter ce qui se passe pour nous, les humains, n’est pas toujours si facile.
Voici quelques exemples pouvant illustrer ce propos, imaginez-vous accepter totalement :
les façons de produire de la nourriture pour les êtres vivants – l’utilisation des ressources de la Terre – le mode de consommation des différentes sociétés – la liberté – les façons de penser – les croyances – les différentes manières de communiquer – les systèmes éducatifs – la spiritualité et les rituels impliqués – les lois etc.
Si vous choisissez un des exemples cités, certains aspects le concernant seront perçus comme étant faciles à accepter et d’autres moins.
Bien sûr, accepter ne veut pas dire être d’accord, ni cautionner, ni se résigner.

Comment accepter ? Avec une décision.
Quand nous décidons d’accepter quelque chose, un processus peut se mettre en mouvement. Pour s’accomplir en totalité, ce processus va traverser le niveau mental que nous associons au chakra du plexus solaire (le jaune) et le niveau émotionnel que nous associons au chakra abdominal (l’orange). Quand nous encourageons ce processus d’acceptation à s’accomplir alors une nouvelle structure mentale, plus fonctionnelle pour répondre à la situation, peut naître. Et, les émotions associées à ce processus peuvent être relâchées. La compassion et l’acceptation s’installeront alors envers soi-même ou envers les sujets qui étaient à accepter, c’est un niveau de conscience que nous associons au chakra du cœur (le vert).

Pourquoi accepter ?
Avec l’acceptation totale d’un sujet, notre perception en sera différente, en dehors des pensées de jugement, de bien/mal et sans solliciter les émotions. S’installe alors plus d’objectivité pour aiguiser notre discernement. L’observation d’une situation avec acceptation n’implique pas les émotions, mais plutôt un montant d’amour. Souvenez-vous, l’acceptation est associée au chakra du cœur qui concerne notre perception de l’amour.
Ainsi au plus nous sommes non attachés émotionnellement à une situation ou une interaction, au mieux notre réponse pourra être objective, empreinte d’amour et gagner en discernement.

Résultat de l’acceptation :
Martin Brofman avait ce point de vue : acceptation = amour.
Finalement quand vous acceptez quelque chose, cela revient à générer de l’amour. Et peut-être, sommes-nous arrivés à une époque où cela serait intéressant que de plus en plus d’êtres puissent s’encourager à accepter ce qui est. Cette acceptation de ce qui est installe un terrain propice aux changements, à la guérison. Ainsi nous pouvons encourager les changements et la guérison par l’acceptation, l’amour. Dans la Fondation Brofman, nous enseignons que les perceptions créent la réalité et si cela est vrai pour vous aussi, vous pouvez ajuster vos perceptions vers l’acceptation et ainsi encourager plus d’interactions harmonieuses entre les consciences impliquées dans l’expérience terrestre. Chacun de nous peut générer plus d’acceptation, plus d’amour, l’amour guérit.

Voici quelques mots de Martin extraits de l’article ” Amour inconditionnel “

” L’amour n’a pas de conditions. Il est inconditionnel. Il ne s’agit pas de « je t’aime si … »
L’amour est un sentiment de non-séparation, d’unité. C’est le sentiment « d’inclure », un sentiment de «nous», plutôt que d’un « toi et moi. »

L’amour reconnaît et accepte l’unicité essentielle de chaque être, en respectant leur individualité, et la relation essentielle de tous les êtres, la connexion.

L’amour est acceptation.

Vous êtes capables d’une acceptation infinie. Vous êtes capables d’accepter, d’aimer, tous les êtres et chaque être. Vous pouvez aimer n’importe quel être – et chaque être – qu’ils aient choisi de vous aimer ou pas. C’est toujours votre choix.

Vous êtes capables d’un amour infini. Votre amour est infini. C’est vous qui choisissez de le ressentir ou pas, et votre évolution est fonction de la quantité que vous choisissez de ressentir.

Nous pouvons dire que l’amour dont nous avons parlé ici, c’est un amour impersonnel, un amour que nous pouvons sentir pour tout être humain, et pour tous les êtres humains. ” –
Martin Brofman

Joyeux mois de décembre et bonne rentrée dans 2020, avec amour 🙂

© Tous droits réservés – 2019

X